press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/5

Peinture a la grisaille

Dans la peinture a la grisaille, la surface du verre en couleur est peinte avec de la grisaille noire ou colorée. Il peut être appliqué aussi bien en version opaque que vitrifiée. Afin d'obtenir une fixation permanente, le verre est cuit à 610° C. Avant la cuisson, la couche de peinture peut être travaillée à l'aide de divers outils (grattage, essuyage et tamponnage).

En outre, des couleurs émaillées et du jaune d'argent sont utilisés.

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/5

Vitrail au plomb

Dans cette technique, les différentes pièces de verre découpées selon des gabarits en papier sont encadrées par un profil de plomb et soudées à l'étain.

Les lignes sombres typiques sont créées par le profil du plomb contre la lumière.

Cette technique ancienne peut également être utilisée sans problème pour créer des vitraux contemporaines.

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/3

Gravure à l'acide

Dans cette technique, un verre plaqué (verre multicouche) est gravé en profondeur avec de l'acide fluorhydrique. Sur le verre, les zones qui doivent conserver la couleur d'origine sont couvertes. L'acide élimine la couche supérieure de couleur des zones découvertes.

Les vitres peuvent être matées avec un autre acide.

Sablage

Des zones de la vitre sont dépolies par sablage ou par gravure mate.

La lumière est "diffusée" par les surfaces ainsi conçues et fait briller le verre, qui est invisible en soi.

Collage de verre

En appliquant des pièces colorées avec des silicones spéciaux, il est possible de créer des vitraux sans perturber les lignes de plomb.

Un travail à plusieurs niveaux est possible.

Le vitrail en dalle de verre

Dans cette technique, des plaques de verre de 2,5 cm d'épaisseur sont martelées et coulées dans du béton.

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/2

Fusing

Cette technique très ancienne et redécouverte permet de fusionner plusieurs feuilles de verre.

Afin de fusionner complètement deux verres, ou de les laisser couler dans une forme, le four est chauffé à environ 800°C. Le processus de fusion est appelé "fusing". En termes de conception, ce procédé offre un nombre presque infini de possibilités.

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/3

Thérmoformage

La propriété selon laquelle le verre n'a pas de point de fusion mais une température de ramollissement peut être utilisée pour former des feuilles de verre.

Les vitres s'enfoncent dans le four à une température d'environ 680°C. sur ou dans un moule résistant à la chaleur.

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/3